Une des premières questions que l’on nous pose lorsque l’on apprend que nous sommes enceinte c’est : «  tu comptes allaiter?  »
Choisir l’allaitement ou le lait artificiel? Pour certaines c’est une évidence pour d’autres c’est une question qui fait beaucoup réfléchir.
Pour celles qui choisissent l’allaitement où qui doutent encore sur leurs futurs choix, voici quelques conseils pour réussir son allaitement.

Le jour J arrive, la rencontre avec votre bébé et la 1ère tétée, la tétée de bienvenue. À savoir que lors de cette tétée votre montée de lait n’est toujours pas arrivée, bébé tête du colostrum.
La montée de lait arrivera les jours qui suivent, le secret d’une montée de lait rapide c’est de mettre bébé au sein le plus possible..
Les 1ers jours sont les plus difficiles entre les tranchées (=contractions après l’accouchement), les crevasses qui sont souvent dû à une mauvaise position de bébé, faites appel à une conseillère de lactation qui vous aidera à mettre en place votre allaitement, la fatigue et c’est la qui va falloir apprendre à relâcher la pression et mettre de côté le ménage, les papiers (…) ils ne s’envoleront pas !!!
Au fil des jours, votre allaitement se met en place et bébé grandit, ses besoins augmentent, il réclamera beaucoup plus le sein, c’est ce qu’on appel le pic de croissance, il surgit au 3/6/9 semaines/ mois de bébé. C’est une période fatigante, qui dure plusieurs jours, plus vous le mettrez au sein, plus vite le pic finira.

Le conseil d’un allaitement réussi : SE FAIRE CONFIANCE, n’écoutez pas les conseils du genre « ton lait n’est pas suffisant« , « si bébé grossit tout va bien »,   « ton bébé est accroché au sein »! Rassurez les, à 18 ans ils passeront le bac sans le sein en bouche ahahah !!! Et ALLAITEMENT À LA DEMANDE, open nibar!

En bref, les avantages de l’allaitement :

Lien unique et magique entre bébé et maman
Anticorps
Économie financière
Réduit le cancer du sein pour la mère
Adaptation aux besoins de bébé
Réduit les risques d’allergies, d’obésité (…)

Quelques conseils en images :

Si vous êtes une « chanceuse » vous ne connaîtrez aucun désagrément dû à l’allaitement et si vous êtes un peu comme moi vous connaîtrez par coeur tout les bobos » de l’allaitement.
Voici les cas les plus fréquents et les  » remèdes  » qui pourront vous soulager.

Crevasse : Les crevasses sont des fissures cutanées du mamelon et/ou de l’aréole. Il s’agit de petites déchirures de la peau dues à un mauvais étirement de la zone mamelon-aréole. Ces fissures sont très douloureuses et il peut arriver qu’elles saignent.

Comment la soulager :

Mettre du lait maternel sur la crevasse
De la lanoline
Du miel ( à laver avant chaque tétée !!!!! )

L’engorgement : L’engorgement est une congestion du sein secondaire à une excrétion insuffisante du lait. Les seins augmentent alors de volume et deviennent durs et douloureux.

Comment le soulager ?

Pour se soulager, va falloir vider le sein complètement.
Faire téter bébé
Mettre le pommeau de douche bien chaud sur le sein douloureux et masser
Un gant chaud sur le sein
Se vider le sein dans un verre rempli d’eau
Une feuille de chou dans le soutien gorge (pas plus de 20 min car l’inconvénient c’est que cela peut également stopper la lactation)

Un canal bouché : le syndrome se traduit par une zone du sein indurée, sensible au toucher mais la douleur est bénigne.
Il existe parfois une petite bulle blanche sur la pointe du mamelon, à l’embouchure d’un des pores.
A ce stade, la réaction reste locale: la mère se sent bien et n’a pas de fièvre.

Comment le soulager :

faire tétée bébé jusqu’à disparition de la « bulle blanche »
Avec une aiguille stérilisée percer la « bulle »

Mastite : inflammation de la glande mammaire. Elle peut être juste inflammatoire ou d’origine infectieuse. Une tâche rouge se trouve sur le sein.

Comment la soulager ?

Comme un engorgement MAIS si la fièvre et la tâche n’ont pas disparues au bout de 48h, consulter un médecin pour vous faire prescrire un traitement antibiotique.

Candidose : la candidose provoque une douleur intense au niveau des mamelons, puis à l’intérieur du sein quand la mycose « remonte » le long des canaux lactifères. Elle est ressentie pendant toute la tétée, est souvent plus intense en fin de tétée, et persiste entre les tétées (ce qui la différencie des douleurs provoquées par la succion du bébé).
Les mamelons peuvent être irrités, avoir un aspect rose luisant, être le siège de démangeaisons.
Le bébé peut avoir du muguet dans la bouche, un érythème fessier.
Attention : tous ces symptômes ne sont pas nécessairement présents en même temps (souvent, le seul symptôme est la douleur caractéristique décrite par la mère). Et contrairement à ce que laisserait supposer une affection contagieuse comme une mycose, ils peuvent n’être présents que sur un seul sein. ( tirée de la LLL )

Comment la soulager :

Traitement prescrit par le médecin
Bicarbonate

Enfin, j’espère que tout ces remèdes vous seront utiles.
Bonne continuation lactée!! 💧

By Schaima H.

 

%d blogueurs aiment cette page :